Gilles

VAUTIER

Rechercher

Troisième journée de road trip

Aujourd’hui, cap sur Adélaïde. Nous ferons escale à Keith, en plein milieu de notre parcours.

Le trajet du jour


Toute la journée sera consacrée au voyage.

Nous partons de Warrnamboole dans la matinée, non sans manquer de visiter le joli musée maritime de la ville. Un authentique village de pêcheurs du 19e siècle y est reconstitué. Des bénévoles animent l’endroit avec talent. Nous avons rencontré Barry, anglais de naissance, qui vit dans la région car ses enfants s’y sont installés. Il joue le rôle du banquier. Redingote et chapeau, canne et pantalon sombre lui donnent un air très chic… Il parle avec nous quelques instants et s’en va retrouver d’autres personnes.

Barry


Nous découvrons un atelier de maréchal ferrant, avec un homme puissant et bien barbu travaillant le métal sur des instruments d’autrefois.

Le maréchal ferrant


Tout, jusque dans les moindres recoins, a été reconstitué comme au bon vieux temps d’autrefois. C’est amusant, cette passion de l’homme pour autrefois. A vouloir contempler sans arrêt derrière, sans forcément regarder devant, on finira bien par se casser la gueule un jour…

Mais trèfle de philosophie…

Il est temps de prendre la route. Nous suivrons l’A66 et passerons par les champs vignobles de Coonawarra avant de découvrir les grandes étendues valloneuses de Naracoorte. Le programme est simple mais réjouissant : nous roulerons dans l’Australie méridionale.

Il fait bon vivre à Port Fairy


Le centre ville de Port Fairy.


Nous prenons un café sur Port Fairy. L’endroit est charmant même s’il fait paumé. Vous me direz, quand on est sur une route australienne, tout est charmant. Surtout les coins les plus paumés. Les voyageurs pensent se fondre dans la population, s’estiment authentiques et à l’opposé du concept de touriste.

Nous avançons à bonne allure. Ici, les grandes routes sont limitées à 100, voire 110 kilomètres/heure. J’ai déjà repéré des policiers australiens avec des radars ambulants ou des jumelles à la main. En matière de conduite automobile, les australiens sont très sévères. Je passe l’alcoolémie, le port de ceinture obligatoire, etc…

Le soleil se couche tranquillement.

Notre destination n’est plus qu’à quelques kilomètres. Nous avons repéré un camping car sur Keith qui, selon les internautes, est très bien.

Avec un peu de chance, nous pourrons dîner quelque part. Dans la campagne australienne, les cuisines ferment à 20h30. Ah… Le charme de la vie provinciale…

Nous arrivons à Keith, toute petite bourgade, vers 20h15. Une fois notre emplacement de voiture loué, nous irons manger de spaghettis bolognaises au Keith Hotel, à une centaine de mètres du camping. L’endroit est un repère de routiers.

Lucie vous salue bien


Il faudra tout de même vous parler, un de ces quatre, de la nourriture australienne… Mon prochain billet de blog, promis, j’essaye…

Et maintenant, direction Adélaïde.

I love you. All of you. And Lulu.

#Australie #mer #camping #PortFairy #GillesVautier #MesRoadsTrips #voyage

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout