Gilles

VAUTIER

Rechercher

Tous les mêmes

Il s’appelle David. Tout le monde le connaît. C’est le journaliste de France 2 qui est tombé de moto, percuté par une voiture, le soir de l’élection du nouveau président de la république.

Très vite, les journalistes commentateurs ont rassuré l’opinion publique, disant que la victime ne souffrait d’aucun traumatisme. Je les soupçonne d’avoir obéi à une consigne de la direction générale du service public. Ne pas faire de vagues, c’est le nouveau président etc…

Seulement, cela ne semble pas vrai. Le journaliste souffre de fractures et d’une nécrose à l’os. Tu parles qu’il va bien. Le plus dramatique, c’est que la police, malgré des demandes insistantes et répétées, n’obtient aucune image de France Télévision. Images qui aideraient à déterminer l’identité de la voiture : faisait-elle partie du cortège présidentiel ? Ou appartenait-elle à la police ?

Pour un président qui veut des ministres irréprochables et exige une transparence totale, c’est plutôt mal barré. Arnaud Montebourg, ministre du redressement productif – C’est quoi ? – est déjà condamné pour injures (plutôt justifiées) et reste en place. Et France Télévisions, service PUBLIC, ne respecte pas la loi.

Ah, les belles promesses déjà enterrées. Ils veulent que nous allions voter, que nous soyons des citoyens. Mais si nous devons les respecter, peut-être pourrait-il nous montrer l’exemple, président compris… À savoir nous respecter.

I love you. All of you. And Lulu.

#FrançoisHollande #Politique #Presse #Respect

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout