Gilles

VAUTIER

Rechercher

En noir et blanc

Dernière journée sur Sydney

Le temps s’est gâté sur la ville. Le soleil est parti, laissant les nuages gris s’installer au dessus de nous. La pluie est là. La température a dégringolé sur les 20°. Comme le moral… Coincés dans notre petit Airbnb qui suinte l’humidité, nous ne pouvons pas faire grand chose. A moins que…

A moins de prendre notre courage à deux mains et de sortir malgré les gouttes. C’est ce que nous décidons. Tout plutôt que de rester bloqué dans ce minuscule espace qui nous loge…

Il y a toujours un bon côté dans la pluie. Je sais, cher ami lecteur, je suis plutôt du genre à voir le verre à moitié plein… Il y a toujours un bon côté dans la pluie : c’est sa lumière. Quand il pleut, j’aime bien faire du noir et blanc, même si ça ne m’arrive pas souvent.

Donc, l’occasion faisant le larron…

Le port de Sydney et l’Opéra. A droite, on distingue le Queen Elizabeth, paquebot de luxe.


Nous sommes allés dans le vieux quartier de Sydney, The Rocks, qui date du 19ème siècle. C’est une attraction touristique, si on peut dire. Mais qui vaut sa petite ballade. Comme à New-York, les australiens ont bien fait attention de bien raconter l’histoire de chaque maison construite ici. Pour la plupart d’entre elles, construites par des convicts, des condamnés par la justice anglaise à faire une peine de 7 ans en Australie. Un peu comme nos bagnards à Nouméa et Cayenne… Nous prenons ensuite la direction du Harbour Bridge, pont reliant les deux extrémités de la baie de Sydney. L’édifice est imposant. Ah ça, il en jette… Haut de 134 mètres, long de quelques deux kilomètres – ce qui en fait, me semble-t-il, la plus petite autoroute du monde – et large de 48 mètres – c’est le plus large du monde – le pont offre un point de vue extraordinaire sur la City.

L’Opera House. Je sais, c’est une photo en couleurs… Et alors ? Je fais ce que je veux, non ?


Le ballet des bateaux est perpétuel. Gros, petits, plaisance ou remorqueurs, il y en a pour tous les goûts.

Une fois redescendu, j’aperçois des gens sous la structure du pont, marchant dans les allées métalliques. Lucie répond à ma question muette : “- Ils organisent des excursions spéciales. Tu vas au sommet du pont. Mais je crois que c’est très cher.”

Excursions sous le pont


Effectivement, c’est très cher. Bonjour, le goût de l’arnaque touristique. 330 dollars Australiens pour monter en haut de l’arche métallique. Certes, impressionnante mais qui ne me semble pas justifier un tel prix.

Nous revenons sur le port. La pluie ne tombe plus. Il fait frais. Ce n’est pas un temps d’été mais je m’en accommoderai. Après tout, que vais-je me plaindre, je suis en Australie.

Demain, nous reprenons le cap sur Melbourne ou le soleil cogne bien fort.

I love you. All of you. And Lulu.

#bateaux #Australie #PhotoGillesVautier #HarbourBridge #pont #Sydney #GillesVautier #lesPhotosdeMisterVautier #OpéraHouse #MisterVautier #voyage #MonsieurVautier

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout